Hervé Rabot

MURIEL LARDEAU
Hervé Rabot

Lors de notre entrevue, nous avons commencé par questionner Hervé Rabot sur ses expositions, ce qu’il en pensait et ses réponses nous ont dévoilé d’emblée sa conception de la photographie, sa façon de voir les choses en général. Rabot n’aime pas ce qui est tranché, fini, fermé. Tout au long de la discussion, ces idées sont revenues de manières différentes, ne cachant pas des ambiguïtés, des paradoxes, parfois même des contradictions . A...

Du paysage à sa matière d'image, une image du lien

HERVÉ RABOT
Du paysage à sa matière d'image, une image du lien

... La photographie que je développe est une photographie de l’expérience, expérience du passage de l’intérieur à l’extérieur, une photographie du lien . Entre deux réalités que je définis comme étant deux pôles extrêmes d’aveuglement, réalité intérieure, réalité extérieure, entre l’aveuglement du noir et l’aveuglement du blanc, l’enjeu de ma pratique photographique est de désigner, de formuler l’espace entre, espace physique, émotionnel et vide, pour reprendre les...

Une image du lien

FABIENNE BENETTI
Une Image du Lien

Je m’attacherais dans cette dernière partie à vous présenter ce que j’ai pu comprendre de la « dé-marche » créative d’Hervé Rabot. Avant tout, la photographie de Rabot est une photographie de l’expérience, expérience du passage de l’intérieur à l’extérieur, une photographie de ce qui unit, du lien entre le corps de l’optique et le corps du paysage. Deux phrases sont évocatrices de sens pour Rabot. Tandis que R. Durand parle...